Google+ Badge

mercredi 21 mars 2018

psychic blessing





(pièce sonore centrale mise en musique par Arthur-Louis Cingualte )

déjà moins que la colombe, oh cadavre, ombre

L.Mª Panero

les analystes freudiens (lacaniens ou pas, l'on convient sur certains clichés) toute période de maturité d'un artiste (et l'innovation reste à chercher dans un bon accomplissement de l'Art Brut auquel fini par être dérivé le surréalisme, l'expressionnisme rétro, le néopauvre...) comporte la mélancolie de la répétition et l'on entre un peu dans la brume, dans la grisaille. La maturité trouve un état aigu à Paris, dans le travail de répertoire et l'exercice de style. Il se trouve que des discours hypnotiques de philosophie fantastique, de métaphysique de genre, s'articulent seuls par le montage le moins trafiqué, il existe une avérée exactitude du hasard, car sa lecture, manifestant l'inconscient, comme à l'Antiquité ou à la préhistoire (?) l'oracle, revient d'une intensité et constitue le toujours problématique travail du fétichiste


la estrella polar en la mano izquierda
Júpiter y Saturno jugando al ajedrez, Mercurio y Venus tienen un hijo, la Luna no perdona al hombre, lo convierte en bestia y lo caza, el Sol, él, nos hace preferir la Estrella, que no está en la semana, en la menorah, Marte lo parece tener todo ahora, la violencia hace cola a la puerta del amor, y tampoco perdona al hombre, Adonis, pero esta vez existe un culto, un culto primitivo del macho no patriarcal
hay mierda de elefante en mi retrete / la harissa me besa y yo deses pero de salir de mi novela kafkiana / qué espíritu nuevo sale desde el confín del mundo por las tuberías de mi retrete ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire